Fraises et framboises, ces fruits qui appellent l’été !

Le printemps est là et le jardin est en train de changer, il se prépare à l’été. Colorés, sucrés et pratiques à manger, les fraises et les framboises sont les fruits fétiches de la belle saison. 

Le fraisier et le framboisier (à ne pas confondre avec les pâtisseries !) font tous deux partie de la famille des rosacées.
Quelques conseils pour bien les planter et bien les cultiver.

Les fraisiers et les framboisiers sont des arbrisseaux qui apprécient les terrains bien drainés, riches en humus, et surtout pauvre en calcaire.
Il existe plusieurs périodes propices pour les planter. Etudions tout cela de plus près !

La framboise, un fruit qui se fait attendre !

C’est seulement deux ans après la plantation que les premières framboises font leur apparition. La troisième année est même meilleure que la deuxième, c’est là que les fruits seront le plus nombreux et les plus gros.
Cet arbrisseau ne donne pas de floraisons et on a jusqu’au mois d’avril pour le planter.

Le framboisier est formé de tiges légèrement piquantes (aussi appelées cannes) qui peuvent facilement atteindre 1,50m voire 2m. Dans son milieu naturel, le framboisier se développe souvent à côté d’un hêtre, un sorbier ou un sureau.

Framboises-sur-table

La production de framboises se fait de juin à octobre sur des tiges qui meurent une fois la saison passée.
Elles sont remplacées naturellement par de nouvelles tiges qui ne produiront de framboises que la deuxième année de leur pousse.

L’entretien de cet arbrisseau est simple mais il faut tout de même y être attentif.
Le framboisier ne se taille pas, si ce n’est les tiges qui ont déjà produit ; celles-ci s’éliminent complètement, il faut les couper au ras du sol.

Il existe deux variétés de framboisiers :

  • Les remontants : ceux-ci produisent une fois dans l’année, ce sont les unifères. Les cannes sèches se coupent en août.
  • Les non remontants : cette catégorie produit deux fois dans l’année ; en juin-juillet, puis à la fin de l’été voire jusqu’au début de l’automne. Il s’agit des bifères.

En plus de ces deux catégories, il en existe une qui produit en continu de juin à octobre, celle-ci regroupent les framboisiers continus.

Comment bien planter un framboisier ?

Le tout est de bien placer, et de bien planter son framboisier. Prévoyez 40 à 50cm de profondeur pour les racines et pensez par ailleurs à couper le bout des racines avant de l’enraciner.
Les plants de framboisiers se plantent à 80cm de distance les uns des autres, car ils deviennent ensuite relativement imposants.

Préférez une exposition ensoleillée ou mi ombragée, dans une terre riche et nettoyée.

Traitez vos framboisiers au printemps. Le traitement des framboisiers prévient des maladies, et empêche l’arrivée des vers qui sont nombreux à vouloir s’infiltrer dans les fruits.

C’est le moment d’aller aux fraises !

Fraisier à planter
Crédit photo Miosse AS – Pinterest

Faisant également partie de la famille des rosacées, le fraisier se plante à la fin de l’été ou au début de l’automne, afin d’avoir une terre encore chaude et souvent humide.
Ils auront ainsi le temps de s’enraciner et donc de fructifier au printemps suivant.

Toutefois, il est possible de le planter à la fin de l’hiver lorsqu’il ne gèle plus, avec un apport d’amendement ou de fertilisant.

Les fraisiers remontants et des 4 saisons se plantent idéalement à cette époque, une fois que les gelées sont passées et que la terre est en train de se réchauffer.

Dans tous les cas évitez les sols calcaires, et respectez 4 à 6 plants par m². L’exposition de vos plants de fraisiers doit de préférence être ensoleillée.

30cm, c’est la distance à respecter entre chaque plant pour favoriser leur développement, et environ 40cm entre chaque rangée.

Astuce pour de beaux fraisiers :

Supprimez régulièrement les stolons. Ce sont de longs rameaux émis par les pieds qui rampent au sol autour des pieds du fraisier.
L’inconvénient, c’est qu’ils pompent l’énergie de l’arbre et ne favorisent pas la meilleure croissance des fruits.

Cependant, il peut être très pratique pour la multiplication des plants. En les arrachant puis en les replantant, vous favoriserez la multiplication des fraisiers, sans pour autant nuire à la qualité du fruit du fraisier.

Pour les deux arbrisseaux, pensez au paillage !
En effet, pailler les pieds à l’automne permet de conserver la chaleur que la terre a reçu tout l’été. Et pailler au printemps permet de conserver la fraîcheur idéale que vos plants apprécieront puisque s’ils supportent très bien le froid, la chaleur est souvent un ennemi.
C’est pourquoi il faut veiller à arroser régulièrement framboisier et fraisier.

Ces fruits d’été sont à apprécier dans un dessert, en salade, ou en confiture… on en salive à l’avance !     

Tarte framboises du jardin                   Fraisier dessert

Crédit photo sweet sugarbean.com – Pinterest           Crédit photo nowimacook.com – Pinterest