Le jardin en mode international

Entretenir son jardin peut être aussi perçu comme un art pour faire vivre la nature, la façonner pour lui donner un côté esthétique. Mais selon les origines et les cultures, les jardins sont travaillés de manières complètement différentes !

Jardins à la française, japonais, à l’anglaise : nous en avons tous déjà entendu parler, mais savez-vous vraiment quelles sont les origines et caractéristiques de chacun ?

Suivez le jardinier au travers ces quelques lignes…

dessin de grand jardin plein de verdures et d'espaces différents

Jardin à la Française ou jardin classique ?

Popularisé au 17ème siècle avec la création du jardin de Versailles, le jardin à la Française a un style bien particulier. L’expression “jardin à la française” ne fait son apparition qu’au 18ème siècle, auparavant appelé jardin classique ou jardin régulier

André Le Nôtre est LE paysagiste et jardinier emblématique de ce style à la française. Il est notamment à l’origine du Jardin de Versailles et du Jardin de Château de Vaux-le-Vicomte.

Le but esthétique de ce jardin est de faire transparaître un certain ordre à travers des formes géométriques travaillées à la perfection. Ainsi, le jardin à la française est conçu comme une véritable architecture.
Pour le créer, on utilise d’ailleurs des termes liés à la construction. On parle alors de jardinier architecte, de salle, de théâtre de verdure, d’escalier d’eau ; les arbres sont taillés en rideaux et le sol est recouvert d’un tapis de pelouse

La géométrie est donc l’élément majeur des jardins à la française. Les arbres, les buissons, les parterres… Tout est taillé avec précision dans des formes travaillées par le jardinier.

jardin français du Manoir d'Eyrignac

🌿 Le schéma des jardins à la française, exemple du Jardin de Versailles :

A l’origine, ces jardins devaient refléter la vue souhaitée par le roi depuis ses appartements, un paysage parfaitement ordonné. 

Ils sont aménagés en différentes terrasses : plus on s’éloigne du château (et donc de la partie haute), plus la nature reprend ses droits.
Sur les premières terrasses, les parterres sont ras, puis les bosquets prennent de la hauteur avec les bosquets pour terminer sur une forêt dense. Selon les codes d’André Le Nôtre, il fallait donc posséder les terres voisines afin d’intégrer les forêts et autres paysages au décor.

Au début de sa création, le jardin de Versailles faisait 90 hectares… A la mort du roi Louis XIV, il en faisait 6 000 !

Un axe traverse le jardin et ordonne sa composition. Il permet d’établir une symétrie dans l’agencement, synonyme de perfection.
Une fois de plus elle symbolise le pouvoir de l’homme qui contrôle la nature.

jardin de versailles vers Paris

🌿 Comment créer son jardin à la française chez soi ?

  • Sculptez vos plantations : choisissez donc des plantes qui se taillent facilement, comme les buis, 
  • Instaurez une symétrie parfaite dans votre jardin, 
  • Créez des allées géométriques pour circuler entre vos parterres de fleurs, 
  • Jouez avec la décoration en disposant les statues, les fontaines, et le mobilier de jardin en fer forgé de façon ordonnée.

Le jardin à l’anglaise, la nature à l’état (presque) pur !

Le jardin à l’anglaise fait son apparition au 18ème siècle avec l’époque du romantisme. Ici, la promenade est  une sorte d’errance poétique pleine de surprises : place aux allées sinueuses…

Dans les grands jardins, il n’y pas de sens de visite, le visiteur marche au gré de ses envies. Le paysage a une allure de campagne ; un désordre volontaire donne envie de se perdre pendant des heures au milieu des fleurs.

Les jardins à l’anglaise sont symboles de liberté et d’évasion. Ils mettent en avant des paysages remarquables assez pittoresques.

La nature domine le jardin : ce style est donc à l’opposé du jardin à la Française ! Là où les extérieurs français demandent de la rigueur et de la symétrie, les paysagistes anglais ont préféré laisser la nature prendre le dessus.

jardin à l'anglaise très fleuri et naturel

🌿 Les caractéristiques du jardin à l’anglaise :

Le jardin est composé de petites chambres : les espaces sont marqués, on passe d’un endroit à l’autre par des porches ou des tonnelles. 

Dans l’ensemble, le jardin a une apparence sauvage, très fleurie. Le but est de laisser place à la rêverie, au romantisme, à l’imaginaire… On recherche avant tout une harmonie des volumes, des couleurs et des matières dans les compositions florales. 

Tous types de plantes trouvent leur place dans ce jardin : des arbres majestueux, des narcisses, des hostos, des heuchères, et bien évidemment des roses, fleurs symboliques de l’Angleterre… Celles-ci sont présentes en buisson et sous forme grimpante. Le lierre et la vigne vierge sont aussi beaucoup utilisés. 

Les défauts du paysage sont accentués : on met en avant les pentes et les vallons. Pour donner l’apparence d’un espace naturel que l’homme n’a pas touché, des terrains accidentés sont volontairement crées !

Les zones de gazon sont rares mais très bien entretenues. Ce dernier doit être bien vert et taillé court.

Même si ce jardin a une apparence sauvage, il ne faut pas s’y méprendre, il demande énormément d’entretien. Il y a un paradoxe entre la rigueur qu’il nécessite et l’esprit sauvage et libre qu’il dégage !

Jardins anglais avec des roses qui retombent sur un portail blanc

🌿 Comment créer son jardin anglais chez soi ?

  • Créez des “mix-borders” : mélangez des plantes de toutes sortes dans vos massifs tout en respectant une certaine harmonie des couleurs et en créant du volume,
  • Dessinez des allées étroites et sinueuses au milieu des plantations,
  • Entretenez régulièrement votre gazon,
  • Plantez des roses :  vous l’aurez compris, la rose est LA plante de prédilection des Anglais, et est par conséquent indispensable au jardin de ce style.

Le jardin japonais, ambiance zen à l’horizon…

Issue de la tradition antique japonaise, ce type de jardin a pour ambition de faire ressortir la beauté de la nature en utilisant un minimum d’artifices, et sans pour autant accumuler les plantations comme dans les jardins anglais.

Considérés comme des œuvres d’art, ces « tableaux de la nature » dégagent un sentiment de plénitude. Ce sont de véritables havres de paix qui laissent la nature s’exprimer, sans dominer.
Au Japon, on les retrouve le plus souvent dans les temples bouddhistes, les châteaux, les tombeaux, mais aussi dans les demeures privées.

Différentes techniques artistiques trompe-l’oeil sont utilisées pour mettre la nature en avant, comme la perspective, les représentations symboliques et l’asymétrie. Les deux techniques les plus courantes sont le miegakure et le shakkei.
Le miegakure (signification : “cacher et révéler”) est un effet de dissimulation qui permet de faire apparaître différents éléments du jardin en fonction de la position géographique du visiteur.
Le shaker (signification : « emprunt du paysage ») consiste à dissimuler les limites du jardin et à utiliser le décor extérieur (les montagnes et les constructions alentours par exemple) pour faire paraître le jardin plus grand.

Une impression de puissance et de vaste étendue se ressent dans un jardin japonais.

jardin japonais avec une allée de sable biner ratissé et un kiosque à thé

🌿 Les éléments caractéristiques du jardin japonais :

Les jardins japonais sont composés d’éléments naturels.

Les rochers, le sable et le gravier recouvrent les allées. Les chemins de sable sont parfaitement ratissés.
L’eau est omniprésente à travers des rivières, des mares et des bassins à carpes koi… L’eau a une place importante dans le jardin japonais mais elle doit être calme, c’est pourquoi on la retrouve sous forme d’étendue d’eau et non pas de fontaine.

A ces éléments naturels sont ajoutés des ingrédients décoratifs comme des lanternes, des statues et des kiosques. Ces pavillons servent de salon de thé, boisson chaude très prisée des Japonais.

Les plantes sont également très présentes mais savent se faire discrètes dans cet environnement aquatique entourée d’allées piétonnières.
L’arbre emblématique de ces jardins asiatiques est le cerisier du Japon (sakura), qui donne de belles fleurs roses au printemps, admirées par les visiteurs dès leur sortie des bourgeons lors de la fête appelée “hanami”.
Une pétale qui tombe dans un verre est signe de chance pour son détenteur ! On trouve également des orangers et des citronniers.

Côté fleurs, on trouve le plus souvent des rhododendrons, des azalées, des iris, des magnolias, des glycines, et des malhonias.

cerisiers en fleurs roses au dessus d'une allée d'eau calme

🌿 Comment créer son jardin japonais chez soi ?

  • Créez une belle asymétrie qui met en valeur l’harmonie du jardin,
  • Ne surchargez pas votre jardin : espacez les plantes pour les mettre en valeur,
  • Choisissez deux éléments décoratifs maximum (lanternes, statues, pont, etc.), de préférence en bois mat ou en pierre, 
  • Masquer les contours du jardin avec des plantes pour donner l’impression qu’il n’a pas de limite.

+ d’images de jardins français, anglais et japonais !

Alors, quel est votre style de jardin préféré ?

Autres Inspirations ...

Immersion dans les plus beaux ...

Avec le paysagisme, l’homme a fait du jardinage un art, transformant la nature pour mieux l’embellir ou exploiter ses possibilités infinies. C’est ainsi qu’il a créé de magnifiques espaces verts, agréables non seulement à visiter, mais également […]

Quelqu'un dort dans un hamac

Le jardin en mode sieste

L’extérieur est l’endroit idéal pour se reposer en toute plénitude, bercé par les doux bruits de la nature. Pour profiter pleinement de l’environnement magnifique qu’offre le jardin en été, nous avons sélectionné les différents mobiliers […]

Des panneaux d'occultation design !

Nos 7 solutions esthétiques p...

Disposer d’un espace vert bien à soi est un réel avantage : ce petit bout de jardin va permettre de se détendre en foulant l’herbe fraîche sous ses pieds, de manger en extérieur, d’organiser quelques […]